Est-ce que ça t’est déjà arrivé

De savoir que tu es là

Mais de ne pas pouvoir t’accrocher,

Et juste savoir que tu es là ?…

Est-ce que tu as déjà senti

Le vide qui s’installe quand tu penses

A qui tu es dans le fond de ta panse ?

Le vide, tu l’as déjà vécu ?

 

Sûrement non, tu jubiles !

Ta vie en vaut bien mille

De ma faible vie. Mille !

Parce que moi je suis vide ;

Parce que je ne suis qu’une quille

Dans le jeu du Destin.

Parce que ma chair me sert

Á nourrir vos festins…

 

Et quand je n’agis pas ?

Et quand je ne vous aide pas ?

On me demande qui suis-je

Et je ne réponds rien.

Que pourrais-je bien dire ?

Faudrait-il vous mentir ?

On me demande qui suis-je,

Or moi je ne suis rien…

 

Mes bras sont ceux des autres ;

Ma vie : pour toujours votre.

Je me raccroche aux autres,

A ces autres qui m’enchaînent…

 

Je l’ai déjà senti,

Ce vide qui m’enlise,

Cette absence de mon nom

Chassé comme l’amidon

Pendant une hydrolyse.

 

Parce qu’avant j’avais cru

Que ce qui était bien

C’était de se vouer aux autres

Sans qu’une fois je m’inflige

De répondre aux qui suis-je

Que me demandent ces autres…

 

Mais aujourd’hui je vis,

Pour les autres et pour moi.

X2 Car ma voix est ma force

      Dans ce monde d’ouragan

      Où le vent nous charroie

      Quand qu’on n’a pas de Moi…

 

W.P.